vendredi 8 mai 2009

surprenante découverte!

"Cambridge, États-Unis - La patte fossilisée d'un dinosaure de 80 millions d'années a révélé les protéines les plus anciennes connues à ce jour, préservées dans des tissus souples, tels que les vaisseaux sanguins ou d'autres tissus conjonctifs. Des protéines de cellules sanguines auraient aussi été identifiées, ce qui constitue une découverte majeure.
Les protéines ont été extraites du fémur d'un Hadrosaure qui était pris dans du grès, roche qui semble avoir protégé l'os de la dégradation. Les premières analyses microscopiques ont révélé des structures ressemblant à des vaisseaux sanguins, du collagène et des protéines de cellules sanguines. Ces premières hypothèses ont été confirmées par la mise en présence des protéines avec des anticorps spécifiques. Selon certains scientifiques, les traces d'hémoglobine ne sont peut-être pas celles du dinosaure mais d'un contaminant. Pourtant, la découverte confirmée d'hémoglobine de dinosaure ouvre la porte à la reconstitution de nombreuses molécules du dinosaure, y compris son ADN. John Asara de l'école de médecine d'Harvard a analysé la séquence protéique mais pour l'instant, son équipe ne peut pas en dire plus au sujet de l'hémoglobine qui est difficile à identifier avec les technologies actuelles. « Mais nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une contamination » précise-t-il. L'étude a été bien menée, avec des contrôles plus rigoureux pour prévenir les contaminations. Il a découvert 8 protéines de collagène qui ont été comparées avec des échantillons d'animaux vivants ou des fossiles de T-rex et autres mastodontes. Le dinosaure Brachylophosaurus canadensis a ainsi été placé sur la même branche que le T-rex, sur l'arbre de l'évolution. Et comme on le pensait, ces deux dinosaures ont plus de liens de parenté avec les poulets et autruches qu'avec les lézards et alligators."
Merci Stéphane pour cette info étonnante.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire